Corrigés des exercices de prise de contact

Note Les paragraphes signalés par cette icône sont des explications plus techniques pour donner une réponse exacte à certaines questions. Si vous êtes débutant, ce n'est pas nécessaire de les lire maintenant.

1- Comment s'appelle votre machine ?

Le nom de votre machine est indiqué dans le prompt (la série de caractères qui précède le curseur dans une fenêtre où on peut taper des commandes). Par exemple, le prompt de chaland est, avec la config conscrits :

bireme ~ $ 

Le prompt (en bon français : l'invite) affiche également le répertoire où vous vous trouvez; par exemple, si vous travaillez sur drakkar et que vous êtes dans votre répertoire Rapport, le prompt sera :

bireme ~/Rapport $ 

Note Évidemment, tout dépend de votre configuration; il se peut qu'elle n'affiche pas le nom de la machine, et se limite à un $. Pour afficher le nom de la machine si celui-ci n'est pas indiqué par défaut, vous avez plusieurs solutions :

  1. Taper
    uname -n
    bireme
    
    La commande uname affiche diverses informations sur le système; l'option -a donne l'ensemble de ces informations (nom de la machine, système d'exploitation et sa version, etc).
  2. Taper
    hostname
    bireme
    
    affiche le nom de la machine sur laquelle vous êtes logué. Cette commande fait en fait appel à uname, et est parfaitement standard.
  3. Afficher le contenu de la variable HOSTNAME avec echo :
    echo $HOSTNAME
    bireme
    
    Nota bene : la variable HOSTNAME n'est pas définie dans toutes les configurations.

2- Comment s'appellent les deux stations situées de part et d'autre de l'imprimante ?

Repérez d'abord l'emplacement physique de l'imprimante. Ensuite tapez qui et orientez vous.... L'imprimante est surnommée josianne, vous n'aurez donc pas de mal à repérer prao et felouque.

3- Y a-t-il quelqu'un de physiquement logué en ce moment sur vedette, à Jourdan ?

Il faut utiliser les options de qui permettant de spécifier une salle. Ici, c'est Jourdan qui nous intéresse; on tape donc :

bireme ~ $ qui -jourdan

ou encore

bireme ~ $ qui j

Si quelqu'un est logué, son nom figure en dessous du nom de la machine, parfois entre crochets (s'il n'a pas touché son clavier depuis quelques minutes, mais aussi s'il travaille avec emacs, s'il utilise Netscape, ou s'il joue à un jeu...).

4- Y a-t-il un tuteur en salle du 46 en ce moment ?

Cette fois-ci, c'est la carte de l'Infi que l'on demande. On tape :

bireme ~ $ qui -46

Avec la config conscrits, les tuteurs ont leur nom souligné, afin d'être facilement localisables et joignables.

5- Quel jour sommes-nous ?

Il suffit de taper date. Attention, par défaut la date est en anglais...

Avec la plupart des horloges numériques, la date apparaît quand on clique sur l'horloge.

6- Qu'y avait-il au pot hier ?

La commande pot par défaut affiche le menu du jour, midi et soir. Elle peut prendre différentes options : hier, demain, semaine. Pour savoir quel était le menu d'hier, il faut taper :
bireme ~ $ pot hier

7- Quel jour de la semaine êtes-vous né ?

Vous disposez de la commande cal (calendrier) pour savoir cela. Sans arguments, cal affiche le calendrier du mois en cours. On peut aussi lui préciser le numéro du mois (entre 1 et 12) et l'année (entre 1 et 9999). Si vous êtes né en mars 1982, vous tapez donc :

bireme ~ $ cal 3 1982
Sur les machines FreeBSD de l'École, le programme cal lancé par défaut est différent de celui des stations Sun et a tendance à mettre des couleurs repoussantes. Pour pallier ce problème, tapez /usr/bin/cal au lieu de cal.

8- Qui est actuellement logué sur drakkar  ?

Vous voulez savoir qui se trouve présent informatiquement sur drakkar; vous avez deux solutions :

  1. Connectez-vous sur drakkar, en tapant :
    paquebot ~ $ drakkar
    

    Et tapez who : une liste s'affiche, indiquant le nom de login de l'utilisateur, le type de terminal qu'il utilise, la date et l'heure à laquelle il s'est logué et depuis où il est connecté. Repérez votre nom dans cette liste...

    Les types de terminaux apparaissent sous la forme pts/numéro , à l'exception d'un seul, qui s'appelle console : c'est le terminal associé physiquement à la machine; la personne loguée sur la console est donc celle qui est physiquement loguée sur drakkar.

  2. Vous pouvez aussi vous servir de la commande finger, sous la forme suivante :
    paquebot ~ $ finger @drakkar
    

    Vous obtenez ainsi des renseignements sur les personnes présentes sur drakkar, de façon un peu plus complète qu'avec who : nom de login, nom complet, type de terminal (TTY -«ti ti ouaille»; TeleTYpe), idle time, date et heure du login, endroit depuis lequel la personne est loguée.

    L'idle time est théoriquement le temps depuis lequel la personne n'a pas touché son clavier; c'est cependant une donnée peu fiable, dans la mesure où des «jeux» comme xkobo, emacs ou Netscape ne sont pas considérés comme utilisant le clavier.

Vous auriez pu utiliser ces méthodes pour savoir qui se trouvait physiquement sur vedette, dans l'exercice 3, en regardant qui se trouvait sur la console.

9- Quel est le nom complet de la personne dont le login est mlnguyen ? De quelle promotion est-elle ?

Il faut taper

finger mlnguyen

Dans le texte qui s'affiche figurent divers renseignements : le nom de login (Login name: mlnguyen), le nom complet (In real life: Marie-Lan Nguyen) ainsi que la promotion et la branche :

Directory: /users/98/litt/mlnguyen

C'est une littéraire de la promotion 1998.

Il y a aussi diverses indications : dernière fois qu'elle s'est logué sur la machine sur laquelle vous vous trouvez, si elle a lu son mail récemment.

Il y a aussi une ligne Plan, et une autre Project. Elles correspondent à deux fichiers qui se trouvent sur le compte de l'utilisateur, qui y fait figurer diverses informations personnelles. Le .plan contient plusieurs lignes, et le .project en contient une seule.

10- Affichez votre nom de login

C'est la commande whoami qui permet de faire cela.

Note Autres manières de procéder :

  1. Vous pouvez afficher le contenu de la variable USER, de la façon suivante :
    echo $USER
    

    Cependant, celle-ci n'est pas nécessairement toujours définie.

  2. Vous pouvez taper id, qui affiche le login et le groupe de l'utilisateur, accompagné de deux numéros, l'uid (user identification : le numéro de l'utilisateur) et le gid (group identification : numéro du groupe). id se prononce aille-di.

11- Quelles sont les différences entre rwrite et talk ?

rwrite envoie des messages qui apparaissent dans la console du destinataire (il faut donc qu'il soit logué). Exemple d'utilisation :

bireme ~ $  rwrite toto@drakkar
Salut, tu manges au pot?
^D

De son côté, Toto voit apparaître ceci dans sa console :

Message from titi@corvette on /dev/pts/4 at 15:12 ...
Salut, tu manges au pot?
<EOT>

talk (ou mieux : ytalk) est une conversation interactive entre deux personnes ou plus. La demande de talk se fait de la même façon que pour écrire un rwrite :

bireme ~ $ ytalk toto@drakkar

Toto reçoit un message dans sa console, et répond par

drakkar ~ $ ytalk titi@corvette

On quitte la conversation en tapant ^C.

Pour une présentation complète de ce programme, allez voir le cours des tuteurs sur ytalk.

Auteur : Émilia Robin, Joël Riou. Dernière modification : Mon Dec 2 16:00:47 2002 +0000 par Joël Riou.