Configurer un serveur Apache avec .htaccess

Qu'est-ce que c'est ?

.htaccess est un simple fichier texte qui vous permet de gérer de manière décentralisée un serveur Apache (le serveur des élèves, par exemple). Par exemple, .htaccess vous permet de protéger certains répertoires avec des mots de passe, de restreindre l'accès à votre page Web, d'empêcher le listage de vos répertoires (quand ils ne contiennent pas de fichier index.html), ou encore d'utiliser vos propres pages d'erreur (404, 403)...

Les exemples donnés ici marchent pour le serveur Apache du serveur des élèves de l'ENS. Il ne marchera peut-être pas avec une autre configuration d'Apache. En cas de doute, demandez à votre administrateur système.

Les directives d'un .htaccess s'appliquent à l'ensemble des fichiers du répertoire dans lequel il est placé, ainsi qu'aux sous-repertoires. .htaccess est lu à chaque requête du serveur, donc chaque modification prend effet immédiatement.

Attention, la moindre erreur dans votre .htaccess causera une erreur serveur et empêchera tout accès à votre site. Vérifiez donc bien que tout marche bien à chaque modification de ce fichier. Une consultation des logs de webmaster (/opt/webmaster/var/log/error_log.curr) vous aidera à diagnostiquer ce qui ne marche pas.

Précisons enfin que chaque ligne commençant par un dièse (#) est ignorée, ce qui vous permet de commenter vos directives.

Personnalisez vos pages d'erreur

Tout le monde connaît bien les pages d'erreur 404 (File Not Found), 403 (Forbidden), 500 (Internal Server Error)... Il peut être utile de personnaliser ce type de pages d'erreur (surtout les erreurs 404), par exemple pour demander à l'internaute de vous signaler les liens cassés, ou pour lui proposer de faire une recherche sur le site (il existe un moteur Google pour le serveur des élèves).

D'abord, créez vos propres pages d'erreur. Ensuite, dans votre fichier .htaccess, écrivez :

ErrorDocument numero_d'_erreur /chemin/du/fichier.html

Il est plus simple de nommer vos pages 403.html, 404.html, etc., ce qui donne :

ErrorDocument 404 /home/toto/404.html

Voici quelques unes des erreurs les plus courantes :

Redirections

Les redirections sont particulièrement utiles quand vous modifiez l'architecture de votre page Web. Par exemple, vous avez décidé de ranger tous vos exposés dans un répertoire ~/www/exposes/. Vous souhaitez que quelqu'un qui veut accéder à l'ancien ~/www/expose1.html soit rerouté vers la nouvelle adresse, ~/www/exposes/1.html.

Ceci est à spécifier dans votre .htaccess :

RedirectPermanent /home/toto/expose1.html http://www.eleves.ens.fr/home/toto/exposes/1.html

Et ainsi de suite pour tous les fichiers concernés.

Vous pouvez aussi de cette manière rediriger les requètes vers un répertoire entier, et les rediriger vers un site à l'extérieur de l'ENS :

RedirectPermanent /home/toto/chevaux/ http://www.toto-chevaux.net/

De cette façon, les requètes vers vos anciennes pages dans le répertoire ~/www/chevaux/ seront toutes redirigées vers le site http://www.toto-chevaux.net/. Par exemple, ~/www/chevaux/soins.html sera redirigée vers http://www.toto-chevaux.net/soins.html.

Jouer avec les index de répertoires

Quand un répertoire ne contient pas de fichier index.html (ou index.htm), Apache liste le contenu du répertoire, en donnant quelques informations, typiquement la taille des fichiers. Mais il est possible de spécifier d'autres informations, comme la date de dernière modification, et d'ajouter une courte description de chaque fichier.

La syntaxe est la suivante : IndexOptions FancyIndexing <autres directives>. Ces autres directives sont les suivantes :

IconsAreLinks
Les icônes qui renseignent le type de fichier deviennent aussi des liens
ScanHTMLTitles
On utilise pour la description des fichiers le titre des documents HTML.
SuppressSize
Supprime l'indication de taille des fichiers
SuppressDescription
Supprime la description
SuppressLastModified
Supprime la date de dernière modification

Exemple : vous avez un répertoire d'images appelé ~/www/images/, vous souhaitez avoir la taille et la description de chacune des images. Vous en profitez pour supprimer la date de dernière modification, qui ici vous importe peu et prend de la place.

IndexOptions SuppressLastModified FancyIndexing
AddDescription "Le bassin aux Ernests"  images/ernests.gif
AddDescription "La planète Mars"    images/mars.jpg

Index alternatifs

Pour une raison quelconque, vous n'utilisez pas de fichiers index.html ou index.htm. Par exemple, vous utilisez PHP et pour vous, les fichiers d'index s'appellent index.php. Ou encore, vos fichiers d'index s'appellent tagada.html. Vous pouvez indiquer au serveur quels fichiers considérer comme des fichiers d'index :

DirectoryIndex index.php

Si vous utilisez des fichiers d'index aux noms différents, vous pouvez créer une liste. Apache regarde d'abord si le fichier cité en premier existe, et à défaut passe au suivant jusqu'à ce qu'il en trouve un, sinon il affiche le contenu du répertoire (sauf si vous avez désactivé cette fonction, bien sûr).

DirectoryIndex index.php tagada.html main.html index.html

Restrictions d'accès

Vous pouvez interdire l'accès à votre site à partir de certaines adresses IP. Dans ce document, il ne sera question que des adresses IPv4, dont on rappelle qu'elles sont constituées de quatre nombres de 0 à 255 séparés par des points (par exemple l'adresse IP de sas.eleves est 129.199.121.11).

Pour interdire une adresse IP :

deny from 123.456.789.10

Inversement, on peut autoriser une adresse IP :

allow from 123.456.789.10

Si on indique un ou deux nombres seulement, ils sont interprétés comme des plages d'adresses IP. Par exemple, allow from 129.199 autorise tous les accès venant de l'École. deny from all interdit à tout le monde l'accès à vos fichiers, mais des scripts peuvent continuer à les utiliser.

En pratique, une interdiction de certaines IP prend la forme suivante :

order allow,deny
deny from 123.45.6.7  # on interdit l'adresse précise 123.45.6.7
deny from 12.34.5    # on interdit toutes les adresses IP commençant par 12.34.5
allow from all        # on autorise tous les autres

Le rôle de la directive order ci-dessus est d'indiquer l'ordre dans lequel les directives deny et allow doivent être évaluées. Il faut préciser soit allow,deny (auquel cas les requêtes sont refusées sauf si elles sont désignées par une directive allow et aucune directive deny), soit deny,allow (auquel cas les requêtes sont acceptées sauf si elles sont désignées par une directive deny et aucune directive allow). Remarquez que, d'une façon quelque peu contre-intuitive, l'ordre réel des directives allow et deny dans le fichier .htaccess est sans importance.

Exemple : vous souhaitez réserver une partie de votre site aux connexions venant de l'École. Admettons qu'il s'agisse de votre répertoire ~/www/normalos/. Créez dans ce répertoire une fichier .htaccess dans lequel vous écrirez :

        order deny,allow
	deny from all
        allow from 129.199

On peut aussi utiliser des noms de domaine. Admettons que vous n'aimiez ni le gouvernenent américain ni l'entreprise de M. Gates. Vous pouvez écrire :

Deny from .gov microsoft.com

Authentification par mot de passe

JavaScript vous permet également ce genre d'identification, mais il vaut mieux passer par .htaccess : il est périlleux de confier la sécurité au navigateur de l'internaute, qui en fait ce qu'il veut. Vous n'avez pas ce genre de problème côté serveur.

Gardez cependant à l'esprit que la protection par mot de passe au niveau du serveur va faire passer le mot de passe en clair (non crypté). Si vous protégez par mot de passe un répertoire, il est possible de passer outre votre protection si l'on a connaissance de sous-répertoires non protégés.

Procédons par étapes.

1) On commence par créer un fichier .passwds qui contiendra les renseignements sur les personnes autorisées. Pour ce faire, on tape :

htpasswd -c .passwds toto

Ce qui crée à la fois .htpasswd et l'utilisateur toto, pour lequel on vous demande un mot de passe.

sas ~ $ htpasswd -c .passwds
toto
New password:
Re-type new password:
Adding password for user toto

Pour ajouter d'autres utilisateurs : htpasswd .htpasswd titi. Pour en retirer, il suffit d'éditer le fichier et d'effacer la ligne correspondant à l'utilisateur concerné. htpasswd chiffre les mots de passe (en utilisant une variante de md5), qui ne figurent donc pas en clair dans les fichiers.

Pour en savoir plus, consultez la page de man de htpasswd.

2) On en revient à .htaccess et on tape :

AuthType Basic
AuthUserFile /users/03/pataphys/vian/www/repertoire/.passwds
                                # endroit où vous conservez les mots de passe
AuthName "Entrez votre mot de passe" # ici vous indiquez ce qui figurera dans la barre de titre 
				     # de la fenêtre
require valid-user

Si vous voulez protéger par mot de passe seulement certaines parties du site, il faut créer un .htaccess dans le répertoire concerné.

Vous ne voulez peut-être pas que l'on sache où vous rangez vos mots de passe. Il faut dans ce cas empêcher l'accès au fichier .htaccess lui-même. Pour protéger le fichier, taper :

<Files .htaccess>
order allow,deny
deny from all
</Files>

Pour en savoir plus

Pour plus d'informations sur les fichiers .htaccess, vous pouvez vous reporter à l'article Wikipedia à leur propos (qui n'est pas spécifique à Apache), ou au tutorial à leur sujet qui figure dans la documentation d'Apache.

Auteur : Marie-Lan Nguyen. Modifié par : Laurent Rineau. Dernière modification : 2013-10-20 par Antoine Amarilli.