Les Sept Cercles des Éditeurs de texte

Voici une classification par niveau des degrés de connaissance de son éditeur. Nous développons les deux premiers niveaux, en indiquant juste le nom de la commande pour les niveaux suivants : nous estimons en effet qu'à partir du niveau 3 vous êtes capables de trouver par vous-mêmes la façon de faire les choses, et de chercher tout seuls dans les documentations...

Trois éditeurs sont ici abordés : emacs, nano et vim. L'ordre de préséance entre éditeurs répond à un critère alphabétique neutre. Nous nous sommes aussi efforcés de ne mettre en avant que des fonctionnalités communes à au moins deux éditeurs : les avantages spécifiques de chaque éditeur n'ont donc pas leur place ici.

Enfin, quand nous disons «emacs», cela concerne bien entendu aussi «xemacs».

Pour noter les raccourcis claviers, on utilise des notations différentes suivant les éditeurs, pour suivre la façon dont les touches sont indiquées dans l'aide. On a donc:

1) «Il y a»

Lancer son éditeur

Pour lancer son éditeur favori, la procédure est partout la même. Il faut taper dans un terminal* le nom de l'éditeur suivi du nom du fichier à éditer; par exemple :

prao ~ $ emacs rapport.tex
prao ~ $ nano index.html
prao ~ $ vim monbofichier

Pour emacs, si vous êtes dans un xterm*, vous pouvez taper :

prao ~ $ emacs -nw rapport.tex

pour lancer emacs dans le terminal où vous vous trouvez (sans ouvrir de nouvelle fenêtre graphique), ce qui est plus rapide mais vous n'avez pas la souris.

Sauvegarder son texte

Quitter son éditeur

/!\ Attention /!\

Quelle que soit l'application, vous devez la quitter correctement, avec sa commande. Vous ne devez jamais fermer une fenêtre en sélectionnant «Fermer» dans le cadre de la fenêtre; dans le cas d'un éditeur mal configuré vous risquez de perdre votre travail. Des copies de sauvegarde existent et permettent d'en récupérer la majeure partie, mais ce n'est pas un pli à prendre... Quittez donc correctement votre éditeur.

Écrire et effacer du texte

Se déplacer simplement

Trouver l'aide

2) «Je marche seul»

Défaire et refaire une action («undo» et «redo»)

Se déplacer plus finement : par lignes, par paragraphes, par demi-pages et par pages, etc

Aller à un numéro de ligne précis

Faire une destruction sélective (un caractère, une ligne, une phrase, un paragraphe, etc)

Chercher un mot

Faire une recherche et remplacement simple

Faire du copier-coller

Reformater un paragraphe

3) «Des nôtres»

Savoir remplacer du texte  : remplacement d'une lettre par une autre, d'un fragment de texte par un autre, écrasement du texte

Faire passer une majuscule en minuscule et inversement

Répéter la dernière action

Savoir recoller deux lignes

Repérer les parenthèses, crochets, accolades qui se correspondent

4) «Il suffira d'un signe»

Associer une fonction simple à une touche précise («mapper» une touche)

Insérer un fichier extérieur

Écrire une partie du texte vers un fichier extérieur

Utiliser les expressions régulières fondamentales pour une recherche : «matcher» un début/une fin de ligne, un chiffre quelconque, une lettre quelconque, majuscules et minuscules, une ponctuation, et les conjonctions (et, ou, sauf...).

5) «Il changeait la vie»

Savoir utiliser les expressions régulières pour des remplacements.

Être initié aux deux premiers Cercles d'un autre éditeur.

Associer une fonction complexe ou une série de commandes à une touche donnée.

Partager sa fenêtre en plusieurs fenêtres pour éditer plusieurs fichiers à la fois.

Savoir faire appel à une commande shell

Connaître et savoir modifier le fichier de configuration de son éditeur.

6) «Veiller tard»

Savoir gérer plusieurs «tampons» (buffers temporaires).

Savoir placer des marques dans le texte pour s'y reporter.

Savoir se servir de la colorisation syntaxique et forcer un type de colorisation quand ce n'est pas automatique.

Savoir faire appel à une commande shell et en insérer le résultat dans le fichier de travail

Savoir soutenir un assaut de mauvaise foi face à un défenseur de l'alignement opposé.

7) «Au bout de mes rêves»

Savoir récupérer, patcher, installer, compiler, configurer, paramétrer son éditeur.

Savoir réécrire son fichier de configuration sans avoir de modèle sous les yeux.

Savoir créer une nouvelle colorisation syntaxique.

Des références sur les éditeurs :

  1. Emacs :
    • GNU Emacs : le site officiel.
    • Xemacs : le site officiel.
    • Emacs sur Linux-France : liens vers la FAQ, tutorial, et d'autres choses.
  2. vim :
Auteur : Dominique Quatravaux (1998), Émilia Robin (1998, 2000), Joël Riou (2002), Gaëtan LEURENT (2004). Dernière modification : Mon Sep 28 12:24:51 2009 +0200 par Blaise Li.