Les jeux

/!\ Les administrateurs système du SPI sont intelligents et ne font pas la chasse aux jeux (ils permettent même officiellement aux gourous d'en installer, et fournissent de la place disque à cette fin !). Cependant, il est bien évident que les machines sont d'abord destinées à travailler : si vous êtes dans la douloureuse obligation de le faire, vous avez toute latitude de demander à une personne qui est en train de jouer de vous laisser sa place. Et inversement. Bref, vous avez compris...

Dans les salles élèves, les jeux sont en réseau, ou tout au moins possèdent une table des scores partagée entre tous les joueurs depuis l'installation du jeu.

Lancer les jeux : un certain nombre de jeux sont disponibles dans le sous-menu « Jeux » du menu K. Vous pouvez aussi les lancer en tapant leur nom au clavier.

La liste ci-dessous présente quelques jeux qui étaient installés à l'école il y a quelques années. Certains sont encore là, d'autres non, il y en a de nouveaux... Bref.

Comment autoriser les connexions à votre affichage ?

Certains jeux utilisent la puissance du système X Window pour s'exécuter sur une machine... et afficher le résultat sur une autre. Ceci nécessite toutefois que le propriétaire de l'écran soit d'accord avec la manoeuvre, sinon n'importe qui pourrait afficher des images politiquement incorrectes dans une fenêtre par-dessus votre rapport de stage à tout moment (!).

Pour donner l'autorisation à la machine chaland de vous envoyer une fenêtre afin de jouer à un jeu en réseau qui utilise ce procédé, tapez

xhost +chaland

Si ça ne marche pas, essayez xhost + tout en sachant que cela permet à n'importe quelle machine au monde à vous envoyer des fenêtres voire de voler des mots de passe en espionnant votre clavier.

Les commandes permettant de retirer ces permissions sont respectivement xhost -chaland et xhost -. Retirer la permission ne ferme pas les fenêtres déjà ouvertes par votre correspondant, vous pouvez donc le faire aussitôt que la fenêtre apparaît pour limiter l'intervalle de temps pendant lequel vous êtes vulnérable.

Tetris et assimilés

spatial et spheral

Ce sont des tetris en 3D, dont les touches sont un peu difficiles à mémoriser, mais qui ont beaucoup de succès.

quadrapassel

Le tetris de GNOME, avec un nom étrange.

Réflexion

ksame

Même principe que X-Tiles, avec une jolie interface KDE. Trois couleurs seulement, non configurable.

kblackbox

Un jeu de réflexion de KDE, sur un vieux principe.

konquest

Un jeu de stratégie KDE au tour par tour en multijoueur (hotseat).

kmahjongg

Le jeu de mah-jongg de KDE, avec de belles pièces sur un modèle classique.

kshisen

Un autre jeu de dominos chinois, avec le graphisme KDE. On retire les pièces par paires identiques, à condition qu'elles puissent être reliées par un trait qui fasse au plus deux coudes.

kreversi

Un jeu de reversi où vous jouez contre l'ordinateur.

Jeux de cartes

kpat

Le jeu de cartes de KDE. Il est naturellement lancé sur le solitaire, et propose d'autres jeux.

Jeux de baston

doom

C'est un port pour unix du grand classique PC Doom. Pour ceusse qui seraient trop jeunes pour en avoir entendu parler, c'est l'un des premiers FPS, absolument révolutionaire pour l'époque où il est sorti. Les commandes doom et doom2 lancent respectivement doom1 et doom2. On peut y jouer à plusieurs en réseau. Pour ce faire :

quake

Le successeur de Doom.

jumpnbump

Un jeu absolument stupide, où l'on controle des petits lapins qui doivent se fragger en se sautant dessus. Se joue jusqu'à 4 sur une même machine. Les commandes sont qzd pour le premier joueur (gauche, sauter, droite), jkl pour le deuxième, les flêches pour le troisième, et 486 (pavé numérique) pour le quatrième. Pour commencer la partie, il faut déplacer tout les lapins qui vont jouer à droite du tronc d'arbre, puis faire sortir un lapin par la droite de l'écran.

Jeux d'arcade

xkobo

Un shoot them up vu de dessus, dans un genre un peu différent du classique.

kobodl

Kobo Deluxe, une autre version du précédent.

Jeux de rôle

C'est sans aucun doute la catégorie dont le rapport temps de jeu sur qualité graphique est le plus élevé ! Un coach humain est de rigueur pour apprendre à jouer à ces jeux, mais ils sont d'une richesse incroyable et comme ils n'autorisent qu'une seule sauvegarde, gare aux moments de déprime à la mort de votre personnage !

nethack

Le jeu mythique.

hack

L'ancêtre du jeu mythique, encore plus austère... Attention, la sauvegarde ne marche pas.

crawl

Le successeur du jeu mythique. Plus joli, plus facile d'accès, plus ou moins riche que nethack suivant les aspects.

Inclassables

LBreakout2

Casse-briques. La grande variété des bonus et malus, et la quantité de niveaux fins et subtils le rendent très amusant.

xletters

(programmé par David Madore). Il faut taper les lettres de mots avant qu'ils n'atteignent le bas de l'écran (en un sens c'est un logiciel pédagogique...). xletters a été décrit par son auteur dans le numéro 2 du Hublot : Le jeu xletters, novembre 1999.

typespeed

Semblable à xletters, mais en console.

kmines

Un joli démineur, avec l'interface KDE.

Auteurs : Dominique Quatravaux, Émilia Robin, Nicolas George, et d'autres. Dernière modification : Sun Oct 20 00:04:58 2013 +0200 par Antoine Amarilli.